Amos Traoré Mondoblog

Je me nomme Traore Amos Joel Yohane.

Je vis au Burkina Faso et je suis étudiant en Sciences Biologiques à l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso.

Je suis un grand amateur de sport, notamment le cyclisme, d’ailleurs dans ma ville je suis licencié dans un club qui me permet de pratiquer ce merveilleux sport, je suis aussi un grand amateur de musique africaine laquelle me revigore quand je suis fatigué.

Optimiste et ambitieux je crois en l’impossible. D’ailleurs à travers mon blog je veux montrer que tout est possible dans la vie, c’est vrai qu’il y a des obstacles mais il faut toujours persévérer, croire en soi et ne jamais abandonner pour continuer à avancer. Les expériences de la vie m’ont montré que rien n’est jamais jouer et que chacun à son destin en main, de plus à travers mon blog je pourrai porter un regard critique sur différents sujets de notre société. En définitive c’est une aventure que nous commençons tous ensemble.

Commentaires

Will Cleas Nlemvo
Répondre

ta bio m'édifie mon frère !
Je suis très heureux de compter parmi les mondoblogueurs.

Traore Amos Joel Yohane
Répondre

merci Will, puisse cette aventure nous apportés beaucoup

Félix W. OUEDRAOGO
Répondre

J'ai eu à lire la plus part de tes publications et j'en suis très fier pour la qualité de tes rédactions. Tu trouves les mots justes et doux pour me plonger dans la lecture et me donne l'envie de m'y lancé aussi.
Merci pour tes sujets qui sont toujours d'actualité et qui traitent des vrais problèmes de la société et surtout qui concerne mon très cher pays le Burkina. Je me souviens que depuis le lycée on t'appelais déjà RFI car tu nous épatais toujours pendant les cours d'histoire-géographie.
Tous mes encouragements et à nous revoir dans tes prochaines publications

Traore Amos Joel Yohane
Répondre

Merci beaucoup Félix pour tes encouragements, c'est top, on est ensemble

HEMA Wéhamba
Répondre

Salut frangin !
C'est avec grand intérêt que j'ai lu vos analyses et propositions sur la problématique de l'employabilité des jeunes au Burkina. Je partage vos analyses et je voudrais vous encourager à persévérer sur cette voie de la réflexion constructive.
Soyez richement béni !

Traore Amos Joel Yohane
Répondre

Merci beaucoup mon frère HEMA pour les encouragements. Au Burkina, le potentiel est là, il n'attend qu'à être exploité