La musique, cette thérapie qui a permis à mes potes de faire face au Covid-19

Article : La musique, cette thérapie qui a permis à mes potes de faire face au Covid-19
25 juin 2020

La musique, cette thérapie qui a permis à mes potes de faire face au Covid-19

Mondoblog lance le projet Mondoblog, unis contre le Covid-19, pour raconter l’évolution et les conséquences de la pandémie de coronavirus du point de vue des Mondoblogueurs sahéliens.


Après s’être souhaités meilleurs vœux le 31 décembre 2019, de nombreux burkinabè ne s’imaginaient pas qu’ils allaient être confrontés à quelques chose de complètement inédit dans les mois à suivre. En effet, la maladie à coronavirus est venue bouleverser le quotidien des habitants du pays des hommes intègres. Depuis le mois de mars, l’actualité au Faso est dominée par le contexte de la crise sanitaire. Alors que le Burkina a amorcé une nouvelle phase (levée des mesures restrictives tel comme le couvre-feu le 3 juin) dans la riposte face au Covid-19, je me suis entretenu avec 4 de mes meilleurs potes pour savoir comment la musique leur a permis de garder le moral depuis que le coronavirus a fait son apparition au Burkina Faso.

Mes amis évoluent dans différents domaines et ils ont tous été impactés à différents niveaux par l’épidémie de coronavirus. Il faut dire que depuis le mois de mars, nos journées sont rythmées par les informations en rapport avec la situation sanitaire et il faut dire qu’à un moment donné, cela peut devenir déprimant. Kader, Abdoulaye, Youssef et Hervé sont des amis de longue date. Au temps fort de la crise sanitaire, on ne se voyait plus trop à cause du climat de psychose généralisée. Mais depuis quelques semaines maintenant, on se retrouve pour le plus grand bonheur de tous.

Ce week-end donc, j’étais avec mes amis et on a pu discuté de la situation extraordinaire que nous vivons. Et on est arrivé à parler du rôle qu’a joué la musique pendant la période où tout était bloqué dans le pays. Oui la musique a constitué une sorte de thérapie pour nous tous, on l’a redécouverte, on a appris a savouré chaque mots, chaque mélodie et on peut dire que ça nous a fait un bien fou. Du coup, nous avons créé une playlist que l’on a surnommée « Playlist Covid-19 ».


Abdoulaye, 25 ans, étudiant

Abdoulaye, mon ami et collègue à l’Université qui est d’habitude plutôt introverti a été le premier à partager ses sons.

« Mon gars, ça fait vraiment du bien de retrouver une vie normale. Sans te mentir, les mois de mars et d’avril ont été chiants pour moi (rires). J’étais tombé dans une sorte de routine qui me fatiguait mais grâce à la musique, j’ai tenu bon jusqu’à maintenant. Qui aurait cru que moi, Abdoulaye, j’allais écouter de la musique pendant des heures le matin? Rires. Le choix de ma playlist n’a pas été simple mais voici mes morceaux fétiches. »


Kader, 29 ans, commerçant

Kader est commerçant, il a beaucoup été impacté par les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Son commerce était situé au niveau du Grand Marché de Bobo-Dioulasso, marché qui a été fermé pendant de nombreuses semaines. Sans activité durant quelques temps, Kader avait le blues. Mais grâce à la musique, il s’est fabriqué une autre vision du monde. Il a appris à prendre certaines choses avec philosophie. Kader l’affirme, cette période difficile lui a permis de devenir quelqu’un d’autre.

« Mon frère, j’ai changé, ne rie pas hein je suis au sérieux. Quand j’étais à la maison pendant cette période morte sans activité, j’ai compris que tout peut basculer en une fraction de seconde. Au début c’était difficile, mais grâce à certains sons j’ai pu voir les choses différemment. Voici les chansons qui m’accompagne désormais depuis le mois de mars. »


Youssef, 26 ans, artiste

Youssef c’est le showman par excellence. Ce jeune artiste peintre a une philosophie: profiter de la vie à pleine dent. Ce bon vivant reste marqué par le contexte imposé par le coronavirus et son lot d’informations anxiogènes. Il faut dire que mon jeune ami est resté égal à lui même pendant la période de confinement, il explique :

« Amos, moi j’ai fait le show chez moi avec des chansons vraiment rythmées. Tu sais, l’Homme n’a pas été créé pour être malheureux, nous devons recevoir de la joie et la transmettre autour de nous, c’est ça la vie. A un moment donné, je n’en pouvais plus de toutes ces informations en rapport avec la maladie. J’ai donc éteint ma radio et ma télé pendant plusieurs jours et j’écoutais de la musique à fond. Voici ma « playlist Covid-19 de choc. »


Hervé, 28 ans, étudiant

Hervé, un autre ami étudiant, a lui, de son côté, profité de la période de confinement pour rattraper toutes les heures de sommeil en moins. De janvier à février, il a du bosser très fort pour valider de nombreuses compositions. Du coup, le coronavirus est tombé à point nommé! Hervé a retrouvé une horloge biologique normale, le tout sur fond musical.

« Il est vrai que le Covid-19 a eu de lourdes conséquences pour notre société. Mais sincèrement, de mon côté, le confinement m’a fait du bien. Au sortir des derniers examens, j’étais complètement épuisé et il me fallait de toute urgence du repos. Moi mon confinement, c’était sommeil et musique. Voici ma « playlist Covid-19. »


Ma playlist

Le dernier intervenant, et bien c’est moi. Je dois que j’ai aussi pris ce temps pour apprendre à voir cette période exceptionnelle sous un autre angle. Pour moi la crise du Covid-19 est venue nous montrer la nécessité de renforcer nos liens sociaux. Je crois qu’avant la pandémie, on s’était lancé dans une course effrénée à l’individualisme. Le coronavirus nous force à faire une pause, à faire une introspection commune. Alors ma playlist Covid-19 est un mélange de tubes old-school et modernes.

Partagez

Commentaires