Crédit Photo Wikimedia Commons

Eliud Kipchoge, l’homme qui défia le temps

« L’être humain n’a pas de limite ». C’est ainsi qu’Eliud Kipchoge , athlète Kényan et champion olympique du marathon qualifia sa performance extraordinaire lors du marathon organisé par la firme Nike. L’objectif de cette course dénommée « breaking 2 » était d’établir un nouveau record du monde du marathon et descendre sous la barre mythique des 2h de course.

Performance qui jusque-là, n’a jamais été effleuré. Kipchoge réalisa un temps de 2h 00mn 25s. Il s’est fallu de peu pour que cet athlète, humble et travailleur réalise le temps de 1h 59mn 59s temps de référence fixé par Nike. L’objectif n’a pas été atteint et ces quelques secondes de trop semble faire tache sur cette performance exceptionnelle car jamais aucun athlète n’avait réalisé pareil exploit, ça dépasse l’entendement. De l’aveu même de l’athlète, des spécialistes de la médecine du sport lui ont affirmé qu’il pouvait mourir en voulant essayer de descendre sous la barre des 2 h.

Il n’y a eu que quelques secondes qui l’ont séparé de l’exploit et il est toujours vivant. Certes l’athlète a bénéficié de l’expertise technologique, nutritionnelle,  de la firme et de conditions optimales le jour de la course, il n’en reste pas moins que tout le mérité lui revient car il n’a compté que sur ses deux jambes pour parcourir les 42,195 km d’une piste spécialement aménagée pour l’occasion non loin de l’emblématique circuit de formule 1 de Monza en Italie  soit 17 tours de circuit à une vitesse moyenne de 21 km/h.

Pour mieux cerner les contours de cet exploit vous pouvez vous referez à ces articles : www.trackandlife.fr/eliud-kipchoge-casse-record-2h  www.trackandlife.fr/au-coeur-de-breaking-2/

La vidéo de l’exploit est aussi visible ici :

Vous pouvez aussi revivre ici pas à pas l’entraînement de l’athlète:

L’homme est un être incroyable, pour réaliser des œuvres exceptionnelles il est capable d’aller explorer des sphères inconnues. Eliud Kipchoge a banalisé l’irrationnel et j’avoue que j’étais parcouru de frissons quand je regardais la vidéo de son exploit. Il m’a fait comprendre que chacun à cette flamme en lui. Cette flamme qui peut nous pousser à aller réaliser nos rêves les plus fous.

Quand on lui a posé la question à savoir s’il serait possible un jour de descendre sous la barre des 2 h, voici la réponse du champion : « j’ai couru en 2h 00mn 25s, mais vous pouvez être sûr que quelqu’un arrivera très bientôt à effacer ces 25 secondes de trop, car l’être humain n’a pas de limites »