#Askip : À ce qu’il paraît, l’OMS aurait homologué le remède malgache, le Covid-Organics

Article : #Askip : À ce qu’il paraît, l’OMS aurait homologué le remède malgache, le Covid-Organics
5 juin 2020

#Askip : À ce qu’il paraît, l’OMS aurait homologué le remède malgache, le Covid-Organics

Faux !

Quand une phrase commence par “à ce qu’il paraît”, il faut toujours se méfier !
#Askip, un format court pour démonter les fake news sur le Covid-19 qui circulent dans nos téléphones puis dans nos conversations. Alors, si vous n’avez pas le courage de vérifier vous-mêmes, restez connectés par ici, on démêle le vrai du faux pour vous.


« Nous devons reconnaître la victoire de l’Afrique devant le Covid-19, nous venons d’accepter l’usage de ces remèdes, les Occidentaux ont fini par voir la force traditionnelle de l’Afrique devant cette pandémie, bientôt nous allons procéder aux partages du Covid-Organics et Mana Covid respectivement trouvés à Madagascar et en RDC pour aider la population mondiale, je veux que ce message soit partagé à travers le monde ».

C’est en substance ce message qui circulait, il y a quelques semaines, sur les réseaux sociaux et qui a été rapporté par un certain nombre de médias en ligne au Burkina Faso. Personnellement, il m’a été rapporté par un camarade étudiant.

« Allô mon type, tu es connecté ? Je viens de voir une publication du Directeur Général de l’OMS qui a enfin accepté le remède de Madagascar. C’est un grand jour pour l’Afrique Big Amos ! »

On était au début du mois de mai et mon camarade Steve venait de me passer ce coup de fil plus ou moins interloquant. Mon jeune collègue était tellement enthousiaste qu’il ne m’a pas laissé placer un seul mot. Il a raccroché avant même que je puisse comprendre les raisons de son euphorie. J’ai donc décidé d’aller sur internet afin de voir ce qui rendait si heureux mon pote Steve.

Sur Google, j’ai tapé en toutes les lettres ce qu’il m’avait dit: « Directeur Général de l’OMS accepte le remède de Madagascar ». Je lance la recherche et là je tombe directement sur un article du média local lefaso.net qui traite du sujet en le qualifiant de fake news. J’ai tout de suite pensé à Steve qui n’a pas pris le soin de vérifier l’information, source de son enthousiasme. Dans l’article, l’Organisation Mondiale de la Santé dément avoir avoir homologué le fameux remède malgache, une décoction à base de plantes qui serait composée à 62% d’Artemisia annua, mais sa composition complète n’est pas dévoilée. En parcourant l’article, je me rends compte que des esprits malins ont utilisé l’image de Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, pour faire croire que l’institution avait homologué le Covid-Organics de Madagascar.

L’Organisation mondiale de la santé a estimé que l’efficacité du remède malgache n’était pas prouvée

Cette infox a enflammé la Toile car le fameux Covid-Organics suscite actuellement un grand débat dans la prévention contre le coronavirus. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’OMS n’a pas coutume de communiquer aussi banalement sur des travaux de recherche. Si l’institution possède des informations sur la découverte d’un quelconque remède pouvant traiter une pathologie, elle convoque d’abord un comité scientifique qui va statuer sur la découverte. Ensuite des essais cliniques sont menés pour s’assurer que le remède n’a pas d’effets secondaires graves. Quand les conditions sont enfin réunies, l’OMS, à travers une conférence de presse solennelle, informe le monde entier sur la découverte d’un vaccin ou d’un remède traitant X ou Y maladie. 

Il faut également savoir que l’Organisation Mondiale de la Santé a élaboré un guide pratique pour une communication efficace en période de crise sanitaire. Le guide est disponible ici.

Ce guide, élaboré en étroite collaboration avec tous les acteurs travaillant au sein de l’OMS est une vraie référence. En le parcourant, on y découvre à la page 35, qu’avant toute publication en temps de crise, les membres de l’OMS doivent se baser sur des données scientifiques fiables. Il est aussi recommandé d’utiliser un site Web ou un bulletin d’informations pour tenir l’opinion informée.
En matière de stratégie de communication pendant une crise sanitaire, l’OMS a une ligne de conduite à respecter comme le résument les captures d’écran ci-dessous :

Dans la section Politique de Communication, le guide pratique (page 96) de l’OMS nous livre un aperçu sur la communication de l’institution en cas de crise sanitaire, humanitaire ou interne. 

À l’instar de mon ami Steve, ils sont nombreux ces internautes qui ont été piégés par la fausse information évoquant le remède malgache et son homologation par l’Organisation Mondiale de la Santé.
Le Covid-Organics de Madagascar représente sans doute une alternative, il faut simplement procéder à des essais cliniques qui permettront de dissiper tous les doutes.

Mon pote Steve et l’infox

Quand j’ai terminé mes recherches, j’ai téléphoné à nouveau à mon ami Steve. Au bout du fil, ce dernier était toujours aussi enthousiaste. Quand il a décroché, il m’a tout de suite demandé si j’avais vu “l’info du siècle ».
Calmement je lui ai expliqué qu’il s’agissait d’une fausse information et que l’OMS avait officiellement démenti la nouvelle. 

Quand je lui ai annoncé ça, Steve semblait interloqué, comme si je lui faisais une mauvaise blague. J’ai encore pris le soin de lui expliquer comment il est facile de faire des montages sur internet et de divulguer de fausses informations. Après quelques minutes d’échanges, Steve a compris qu’il s’était fait avoir. Il m’a alors promis d’être un peu plus prudent désormais avec les informations en tout genre qui circulent en abondance dans ce contexte de crise sanitaire. 

Partagez

Commentaires

Madina S
Répondre

Hahaha j'espère que Steve retiendra la leçon! Très bel article Amos!

Traore Amos Joel Yohane
Répondre

Merci Madina, Steve a compris, il a été tellement déçu qu'il a retenu la leçon.